Informations pratiques

Pour ne pas se retrouver face à des imprévus au dernier moment, une mobilité à l’étranger se prépare bien en avance. Logement, santé, finances… Pas d’inquiétude ! Si tu anticipes au mieux, ton séjour restera une expérience inoubliable et pleine de bons souvenirs.

Tout départ en Europe requiert un financement plus ou moins important en fonction de ta destination. Pour te permettre de partir et de vivre ton expérience convenablement, plusieurs organismes prévoient des bourses et aides financières. Voici quelques portes auxquelles frapper. En savoir plus

Certains programmes prennent en compte la question du logement en proposant une place en famille d’accueil ou dans une résidence universitaire. Tu seras cependant plus souvent amené à chercher ton logement par toi-même. Après t’être renseigné auprès du bureau des relations internationales de ton établissement, plusieurs autres solutions existent pour te faciliter la tâche :

 Ton établissement d’accueil peut proposer des logements mis à disposition des étudiants étrangers. Renseigne-toi bien en avance pour pouvoir y prétendre ;

 

 Rends-toi sur les réseaux sociaux où il existe des dizaines de pages dédiées au logement étudiant et à la colocation ;

 

 Plusieurs sites web te permettent de rechercher ta colocation dans le pays/la ville de destination (wg-gesucht.de en Allemagne, www.pisocompartido.com en Espagne, daft.ie en Irlande…).

Vivre une expérience à l’étranger nécessite généralement de disposer d’un niveau de langue suffisant. Certains programmes demandent même une justification avant de t’autoriser à partir.
Afin de t’y préparer, plusieurs options s’offrent à toi :

 Renseigne-toi auprès de ton établissement d’enseignement supérieur : certains organisent des sessions gratuites de certifications de compétences (CLES) pour justifier de ton niveau de langue.

 

 Préparer le TOEIC ou le TOEFL ou IELTS (diplômes de langue anglaise) est un excellent moyen de définir ton niveau de langue et d’obtenir une évaluation internationalement reconnue.

 

 Les tandems linguistiques sont de plus en plus courants : ils permettent de pratiquer la langue avec un natif pour progresser de façon optimale. Plusieurs sites et groupes Facebook peuvent te mettre en relation avec une autre personne qui souhaite effectuer un tandem.

 

 Dans le même ordre d’idées, l’association ESN propose des parrainages internationaux (www.buddysystem.eu), des « Cafés des langues », des rencontres pour accueillir et favoriser les échanges avec les étudiants internationaux ;

 

 Le programme Erasmus + met à ta disposition un support linguistique en ligne pour te préparer avant ton départ : erasmusplusols.eu

100% couvert en cas de

problème de santé, c’est possible !

Pour toute mobilité en Europe, il faudra te munir de la Carte européenne d’Assurance Maladie. Valable un an, elle est reconnue dans les 28 États membres. Elle te permettra de faire prendre en charge les soins médicaux dont tu bénéficies sur place. Pour la recevoir, tu dois faire la démarche auprès de ton centre de sécurité sociale. Si ton départ est imminent, tu peux demander une attestation provisoire. En savoir plus

Les personnes en situation de handicap ont droit, en plus de leur bourse Erasmus +, à des financements complémentaires pour couvrir l’intégralité des dépenses liées à leurs besoins spécifiques.


Si tu es dans cette situation, contacte le coordonnateur Erasmus + de ton établissement (service des relations internationales pour les établissements d’enseignement supérieur) pour recevoir cette aide complémentaire. Ton établissement devra alors faire une demande auprès de l’Agence Erasmus + France/Éducation Formation : il faut donc que tu anticipes et évalues l’ensemble de tes besoins avant de partir.


La demande de bourse doit être effectuée un mois avant ton départ au plus tard. Attention, il est primordial de ne rien oublier car tu n’auras pas la possibilité de demander un « complément » à ton retour ! De même, il te sera demandé de justifier l’ensemble de tes dépenses sur factures à ton retour.


Pour les pays où elle est nécessaire, ton organisme de sécurité sociale devra te délivrer une Carte européenne de Santé. D’autres dispositifs existent pour les pays non concernés par cette dernière. Pour éviter toute dépense excessive, pense aux complémentaires santé et prends contact avec ta mutuelle étudiante ou avec l’organisme de sécurité sociale dont tu dépends afin d’évaluer tes besoins en la matière.

 Une carte européenne recensant l’accessibilité des établissements et lieux de vie étudiante est disponible sur : www.mapped.eu.

 

Plus d’informations sur la rubrique « Handicap » du site de l’Agence Erasmus + :
www.agence-erasmus.fr/page/erasmus-handicap